Assouplissement – Leçon

Assouplir son poignet, c’est la première étape dans le dessin. Elle est à la fois évidente et le plus souvent ignorée. Pour cause, les exercices d’assouplissement du poignet sont rarement intéressants. Pourtant ils sont d’une grande utilité, ils permettent de gagner en souplesse, en précision et en vitesse. Bref ils font de votre main un parfait instrument d’exécution, réduisant progressivement votre impression d’en être l’esclave.

Les règles élémentaires de la bonne prise en main du crayons sont les suivantes:
– détendre son emprise sur son crayon
– avoir la main leste et le poignet mou, pour un ensemble souple
– ne pas coller sa main à sa feuille.

Exercice de base:

Entraînez vous à faire des lignes droites à main levée : horizontales, verticales et obliques. Bien sur vous ne devez pas tourner la feuille, même si certaines lignes vous pauseront plus de soucis que d’autres.

La précision et la vitesse d’exécution vont venir à mesure que votre poignet se détend. Il est évident qu’il n’y a que par la répétition que vous acquériez des automatismes efficaces et justes. Les lignes ne sont pas les seules sujets possibles de cet exercice, les motifs aussi s’y prêtent bien, ainsi que les courbes…

Cf exercices:  cercles, carrés, triangles, losanges
Ici le losange est une forme qui semble simple, mais qui pause beaucoup plus de problèmes que prévu à la réalisation à cause des lignes obliques et de la régularité que vous y chercherez. Vous comprenez que cet exercice est déclinable avec toutes les petites formes et que rien ne vous empêche de travailler d’autres formes plus complexes (étoiles, cœur, hexagone…).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.