Contre la monotonie

A quelques mois d’intervalle vos recherches évoluent, votre perception aussi, ainsi même en réutilisant le même document vous aboutirez à une œuvre différente. De même deux créateurs pourraient se servir du même document, leurs œuvres n’auraient peut-être même pas de point commun.

Disposez vos travaux dans l’ordre chronologique, ainsi vous pourrez faire le bilan de votre évolution. Ne rejetez plus le passé, il fait votre présent, tous vos travaux peuvent être utilisées dans un travail ultérieur.

La chose la plus redoutable en matière de recherche est sans aucun doute la monotonie. Vous vous rendrez très vite compte que l’on tombe souvent dans les mêmes graphismes.

Pour contre-balancer cette tendance, changez de format (horizontal, vertical, en longueur, en largeur), de support (lisse, à grain, absorbant), de matériel (pinceau fin, épais, crayon, doigts), froissez votre feuille.

Toutes les techniques sont bonnes pour éviter la monotonie: tracés de doigts ou empreintes de tout objets ou matériels, collages, découper, juxtaposer, papiers déchirés, accumulés, placés au hasard, frottages produisant une empreinte (bois, tissu, éponge, coton), papiers lacérés ou gravés, couches de déchirures, tamponner, tableau de table coller avec de la colle ou tout autre matière volatile (pigments, paillettes), procédés photographiques, trucages, montages, techniques particulières de développements etc…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.